EI CHAMPEVAL Sandrine - GO Correction

4, les Bastides

19380 ALBUSSAC 

e-mail: contact@gocorrection.fr

GoCoBlog

Comment améliorer ses écrits ?

05/16/2022

Comment améliorer ses écrits ?

 

1/ Quels sont les problèmes rencontrés qui vous empêchent de bien écrire ?


-    Vous avez du mal à vous exprimer ;
-    Vous ne trouvez pas les mots, vous manquez de vocabulaire ;
-    Vous bloquez devant une page blanche (syndrome de la page blanche) ;
-    Vos idées sont confuses, désorganisées ;
-    Vous ne savez pas comment commencer, ni avancer, et encore moins conclure ;
-    Vous appréhendez d’écrire de peur d’être jugé sur votre orthographe et votre grammaire.


2/ Quelles sont les astuces pour être à l’aise à l’écrit ?

 

  •     Savoir pourquoi et pour qui vous écrivez est très important :  un objectif, une raison et un destinataire permettent de se positionner et de se motiver. Connaître ces paramètres vous permet de mettre de l’intention dans vos textes.

 

  •    Enrichir son vocabulaire : il n’y a pas de secret. Pour écrire, il vous faut des mots. Pas besoin de vous faire la leçon ; vous comme moi, ne nous exprimons pas avec des cailloux. L’outil indispensable : le dictionnaire de synonymes ! N’allez pas l’apprendre par cœur, hein ! Mais utilisez-le dès que vous écrivez, pour, par exemple, éviter d’utiliser des verbes faibles.

 

Je vous vois déjà froncer les sourcils à la lecture de « verbes faibles ». Pas de panique ! J’aurais l’occasion de vous en parler dans un prochain article, cependant, pour imager mon propos, je vous donne un exemple :

 

                            Tu devrais utiliser un dictionnaire, dit-elle (verbe faible = dire)
                            Tu devrais utiliser un dictionnaire, conseille-t-elle (verbe fort)

 

Un autre conseil, utiliser des mots de liaisons, voire des expressions de liaison. À utiliser sans modération, mais avec discernement. Ils agrémentent vos écrits et permettent de structurer votre pensée.


                    Ex. :  mais, où, et, donc, or, ni, car , mais pas que, car il en existe une multitude, tels que : alors, c’est ainsi, puisque, étant donné que, c'est la raison pour laquelle, à toutes fins utiles, etc.



 

  •    Lire : activité ludique pour certains,  torture pour d’autres. Navrée, mais si vous souhaitez développer votre vocabulaire, je ne vois pas de meilleure solution que la lecture. Vous n’êtes pas obligé de vous « enfiler » un pavé, ni de lire du Balzac ou du Molière, dès que vous avez un moment de libre. Ce peuvent être aussi des jeux, tels que les mots croisés ou fléchés, voire des jeux de société; il y en a pour tous les goûts.

 

  •   Apprendre en ligne : certaines applications sur téléphone existent, et sur PC, vous pouvez trouver des sites dédiés qui vous proposeront des leçons, des exercices, des dictées.

 

  •   Se remettre à niveau : réapprendre les règles d’orthographe et de grammaire. Certains certificats le proposent, le Certificat Voltaire, le Certificat Bescherelle.

 

  •    Éviter les correcteurs automatiques qui ne sont pas fiables, du tout, du tout.

 

 

Ne désespérez pas, un peu de « travail » chaque jour et vous devriez facilement améliorer vos écrits. Car ne pensez pas que les auteurs connus et reconnus, que les rédacteurs, relecteurs ou correcteurs  n’ont pas eu un jour quelques difficultés à écrire.
Le syndrome de la page blanche existe pour tous. Les fautes, les coquilles, les tournures de phrases indigestes sont légion. Franchement, entre vous et moi, reconnaissez que le français est quand même assez retors. 

 

Ou alors, faites appel à un professionnel si vous jugez que vous êtes un cas désespéré.

Pourquoi écrire sans faute (sans fautes ? ) ?

05/05/2022

Pourquoi écrire sans faute (sans fautes ? ) ?

Serait-ce un signe de respect, de culture, d’intelligence, de crédibilité, voire de fierté ? Ou tout à la fois ?


Prendre soin de proposer des écrits de qualité vous apportera de la crédibilité et celui qui vous lit aura une preuve de votre professionnalisme, de votre sérieux et peut-être même de votre intelligence. Mais pourquoi ?


Dans un passé, pas si lointain que cela, le français permettait à l’aristocratie de se démarquer du bas peuple, c’est bien ancré dans nos mœurs. Celui qui écrit « bien » est intelligent et cultivé, alors que celui qui écrit « mal » est forcément ignare et inculte.


Notre passé a catégorisé les Français et aujourd’hui, si vous écrivez avec des fautes, vous serez vite catalogué et malheureusement, discrédité.


Présenter des écrits avec des fautes sera sanctionné et votre image sera dévalorisée. Aux yeux de celui qui vous lit, vous apparaîtrez comme une personne indigne de confiance, irrespectueuse et peu crédible.


Notre société se base beaucoup sur les apparences. Votre écriture sera l'une des premières données à être analysée à la loupe pour vous juger et vous "étiqueter", voire vous écarter tout simplement d'un possible emploi, d'un client potentiel, etc.